Mois : décembre 2017

Où et quand regarder les tournois de SUMO       

Le choc impressionnant des corps au gabarit hors norme  sur une arène  surélevée,  des  cris et des applaudissements assourdissants de spectateurs… Le spectacle ne laisse pas indifférent quiconque découvrant ce sport pour la première fois.

Au-delà de l’impression et en regardant de près les cérémonies qui rythment les tournois, les codes de Sumotori (les lutteurs) traduits dans leurs gestes précis, et le caractère sacré de l’arène purifiée à l’aide de jet de sel par les lutteurs qui  y entrent , le tout couvert de Tsuriyane (吊り屋根 réplique de toit des sanctuaire shinto), on découvre le profond ancrage spirituel et culturel du Sumo dans l’univers mental des Japonais : plus qu’un sport, il s’agit d’un art martial sacré dont l’origine remonte au 8e siècle.

Mondialisation aidant, les palmarès des lutteurs vedettes sont aujourd’hui scrutés de près par les fans du monde entier. Nombreux sont aussi celles et ceux qui voudront profiter de leur voyage au Japon pour assister à un tournoi.

Il n’est pas aisé d’obtenir toutes les informations sur les matchs à proprement parler car l’univers de SUMO n’est pas systématiquement décodé et traduits en langues occidentales. Pour les novices même japonais, cet univers ne semble être réservé qu’aux connaisseurs avertis tant par la richesse de ses jargons que par le nombre restreint d’amateurs.

Les informations suivantes sont d’ordre pratique afin d’aider aux mieux les visiteurs qui voudront vivre cette expérience insolite.  

Il est simplement admis au Japon que les grands tournois de SUMO (大相撲 Ozumo) se déroulent de façon immuable les mois impairs dans les villes suivantes :

Nom des tournois Les villes et les noms des gymnases mois
Honbasho ou les tournois principaux Tokyo, Palais de Sumo, KOKUGIKAN https://www.sumo.or.jp/Kokugikan/  Janvier, mai et septembre
Harubasho ou tournoi de printemps Osaka Gymnase préfectoral d’OSAKA (EDION Arena OSAKA : https://www.furitutaiikukaikan.jp/) Mars
Shigatsubasho ou tournoi de juillet Nagoya (Gymnase prefectoral d’AICHI : https://www.aichi-kentai.com/ ) juillet
Kyushubasho ou tournoi de Kyushu Fukuoka (Palais des congrès de Fukuoka  FUKOKA KOKUSAI CENTER : https://www.marinemesse.or.jp/kokusai/ ) Novembre  

Les tournois s’étalent sur plusieurs jours et les billets sont vendus quelques mois avant la date du début du tournoi sur le site internet de la fédération nationale de SUMO : https://www.sumo.or.jp/en/index (site en anglais)  . Celle-ci actualise régulièrement le calendrier des tournois aujourd’hui fixé jusqu’en 2019 :

Calendrier 2018

Mois Lieux Date de mise en vente des billets Date de début du tournoi Date de fin du tournoi
Janvier Tokyo  02/12/2017 14/01/2018 28/01/2018
Mars Osaka 04/02/2018 11/03/2018 25/03/2018
Mai Tokyo 07/04/2018 13/05/2018 27/05/2018
Juillet Nagoya 24/05/2018 08/07/2018 22/07/2018
Septembre Tokyo 04/08/2018 09/09/2018 23/09/2018
Novembre Fukuoka 06/10/2018 11/11/2018 25/11/2018

 

Calendrier 2019

Mois Lieux Date de mise en vente des billets Date de début du tournoi Date de fin du tournoi
Janvier Tokyo  08/12/2018 13/01/2019 27/01/2019
Mars Osaka 03/02/2019 10/03/2019 24/03/2019
Mai Tokyo 06/04/2019 12/05/2019 26/05/2019
Juillet Nagoya 23/05/2019 07/07/2019 21/07/2019
Septembre Tokyo 03/08/2019 08/09/2019 22/09/2019
Novembre Fukuoka 05/10/2019 10/11/2019 24/11/2019

 

Les catégories de places et les étiquettes à observer.

 

Le prix des places décroît à mesure qu’on s’éloigne de l’arène. De façon générale il se situe entre 3800JPY (env.29 EUR)  et 38000JPY (env.285 EUR)   . Traditionnellement les spectateurs de SUMO sont assis par terre à genoux ou en tailleur sur un coussin appelé Zabuton au 1er niveau c’est-à-dire  à la même hauteur que l’arène. Ce sont donc les places les plus chers qui permettent de suivre les matchs et les lutteurs de très près. On est donc tenté d’immortaliser les combats à l’aide de son appareil photo mais il y est malheureusement strictement interdit de prendre des photos ni d’utiliser son téléphone portable. La consommation de boissons ou de nourritures est également interdite. On ne soupçonne pas à première vue l’inconvénient de taille pour ce type de places car les spectateurs n’échapperont pas aux chutes parfois violentes des lutteurs de plus de 100 kg en cas de projection hors de l’arène: il est donc fortement déconseillé aux  personnes fragiles car même en cas de blessures, l’infirmerie du gymnase n’est pas en mesure de prodiguer d’autres soins que les soins de premiers secours.

Moins risquées mais plus populaires sont les places  assises dans de petits box carrés pour quatre personnes qui sont appelés Masu (桝席)situées au même niveau que l’arène (les places en roses):

Enfin,  il reste les places de la tribune comme dans nos stades mais bien éloignées de l’arène, elles permettent néanmoins d’apprécier l’atmosphère unique de cet événement sportif.  

 

Une journée de matchs commence vers 8 :00 et finit vers 18 :00 avec la remise des prix pour clôturer la journée. Les matchs ont lieu dans l’ordre croissant de lutteurs c’est-à-dire des apprentis aux professionnels:

 

Categorie Makuuchi (les titulaires, professionnels) Yokozuna , champion suprême Sumotoris autorisés à porter le chinion traditionnel de Sumi en forme de ginko    (大銀杏oicho)
Ozeki, grand champion premier
Sekiwake , grand champion deuxième
Komusubi, champion du dernier rang
Maegashira, première division des professionnels
  Juryo,deuxième division des professionnels
Makushita, deuxième division aspirant  
3 dan me , apprentis 3e
Jo2 dan, apprentis 2e
Jonokuchi, apprentis

Il est important de noter que c’est le Palais de Sumo de Tokyo  (KOKUGIKAN) situé dans le quartier de Ryogoku qui est considéré de loin comme une véritable institution de Sumo depuis sa construction il y a environ 150 ans.  C’est ici aussi que se déroulent toutes les cérémonies importantes des grands sumotoris.

Pour finir, même si assister à un tournoi de Sumo est une idée qui ne vient pas toujours à l’esprit lors d’un séjour au Japon, c’est tout de même une expérience insolite et enrichissante pour regarder de près le folklore qui entoure ce sport et mesurer la place qu’il occupe dans la société japonaise.

Pour aller plus loin

Liens utiles :

Les calendriers des tournois :  https://www.sumo.or.jp/Kansen/year_schedule/

 Histoire de Sumo : https://www.dosukoi.fr/histoire-du-sumo/

 La billetterie en ligne (site officiel en anglais) :  https://sumo.pia.jp/en/vacant/va01.jsp

Vous voulez inclure un match de Sumo dans votre voyage au Japon sur mesure ?

Contactez notre  équipe : contact@votre-japon.fr

TOP